• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

www.hedgefund.com

13122008

Une industrie encore vivante, et qui publie des informations utiles (Attention : ce site n’est pas un site d’un organisme d’Etat ou officiel et peut receler des informations incomplètes)




www.vernimmen.fr

13122008



www.agoravox.com

13122008



www.secondsexe.com

13122008



www.mediapart.com

13122008



www.zataz.com

13122008



www.hoaxbuster.com

13122008



La Table de Lauriston, 129 rue Lauriston, 75016 Paris

13122008

Et bien celà avait très bien commencé. Cependant voilà que maintenant à Paris certains restaurants se permettent de semer le doute de 9 convives déchainés. Le Pascaloup et le Jeff en pleine forme, et les 7 autres aussi pour un déjeuner « Men only » mémorable, présentèrent un chef (ancien du Soleil de St Ouen), comme un doué et sympathique propriétaire de ce lieu. Le discretos, tibo, Nic ou encore Thib complétait la table. Bien entendu, les vins valsèrent, les bons mots aussi. Après avoir attendu (pour une fois, hum!) notre « Bercyman », le repas commença. Agréable entrée (mijotée de pieds de porcs) bien de saison et un plat gustatif (Daube de Veau), l’ambiance survoltée grâce aux membres survoltés permirent de passer un déjeuner mémorable. Mais le dessert rendit une petite surprise. Le Pascaloup toujours l’oeil vif malgré….heu ! bref toujours l’oeil vif pris à défaut notre serveur. Un breuvage inconnu (il l’est toujours) agrémenta les babas au rhum. Les contestations commencèrent. Bref, une ambiance quelque peu gâchée. Ensuite, après avoir versé nos 859,60 euros (environ 450 euros pour les boissons), les responsables de la salle nous refusèrent 4 malheureux pousse-cafés. Pascaloup remonté comme un canard déplumé fit valser des noms d’oiseaux. Le patron absent, Jeff remplit de mot aigre doux la salle pour bien faire comprendre que certaines choses ne se faisaient pas.
Le menu est à 25 euros, mais je ne sais si je dois recommander ce restaurant tant le final a été anti-commerçant. Si vous y aller, Surveiller de très près l’arrosage du Baba au Rhum et ne dépensez pas trop, aucune faveur ne vous sera accordée.
Avec qui ? un catcheur, utile pour les fins de repas
Ou? partout ou nulle part.







patisa-café |
Découvrez la Corrèze |
LES JOYEUX TIRE-BOUCHONS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le fournil de la planchette...
| VIGNOBLES MAYARD - CHATEAUN...
| RECETTES DUKAN