Hotel Domaine La Rochevillaine Le Belliers (sud du Morbihan)

20042007

Relais Chateau conseillé pour un petit séjour dans le sud du Morbihan. La situation est assez exceptionnelle car peu de lieux permettent d’être aussi proches de l’Océan. Les bâtiments ont été reconstitué il y a plus de cinquante ans par un passionné et inventif propriétaire des lieux de l’époque. Les pierres ont été apportés une par une et on peut en observer datant du 17ème siècle. Les chambres sont assez spacieuses. Le personnel est présent et discret. Le restaurant est « top niveau ». Bon Pascal, d’accord la Bretagne c’est sympa, …quand il fait beau.
Où ? chambre coté soleil couchant
Avec qui ? celà dépend, mais disons…Monica B ?!
www.domainedelarochevillaine.fr




Restaurant : Le café du Pêcheur à Penerf (sud du Morbihan)

20042007

Un lieu (authentique) ou les pêcheurs se retrouvent après la pêche, des propriétaires ex-parisiens charmants et bien attentionnés, deux jumeaux de 26 ans, complétant l’équipe. L’un des deux, ex-aide cuisinier de la Grande Cascade, a osé des plats épicuriens, des saveurs extrêmes, des couleurs chatoyantes, et yahooooo ! du plaisir rien que du plaisir. Le thon mi-cuit, la salade d’écrevisse et noix de St Jacques sont servis de façon épicurienne. L’été, ce petit village est abordé par la foule. Le restaurant sert 150 couverts par jour et donne un autre rythme, peut-être pas le plus pertinent. Le printemps permet d’être un peu plus au calme et de bien profité. Les entrées entre 7 et 10 euros, les plats entre 12 et 20 euros, les plateaux des fruits de mer magnifique sur d’autres prix.
Où ? en terrasse au soleil
Avec qui ? une parisienne pour le contraste




Restaurant : Hotel Pershing Hall 6 rue Pierre Charron Paris 8, 01 4

7042007

Les envies de Pershing sont maintenant loins. Les raisons sont nombreuses.
A l’arrivée vous êtes pris en charge par TROIS personnes accueillantes et formatées. Il faut néanmoins 3 bonnes minutes pour franchir la première étape. Ensuite, vous êtes à nouveau époustouflé par la déco avec son mur végétal du plus bel effet. Mais attention, les surprises ne sont pas terminées. Le menu où les plats sont d’une lecture assez rapide, le choc des prix est presque insupportable. Vous regardez du coin de l’oeil ce magnifique décor, son mur végétal, les serveuses délicieuses, et vous comprenez TOUT DE SUITE. Non, mille fois non, des entrées à 30 euros n’arrivent pas à passer. Les plats à 35 ou 40, non plus. Moi, qui ai profité d’un Robuchon deux jours plus tôt, j’aurais pu resté froid mais Non, on prend la clientèle des Champs Elysées pour ce qu’ils sont……Là Pascal viendra à la charge pour nous rappeler que au « Francomtois », les prix sont beaucoup plus sages. Oui Pascal mais je n’ai toujours pas digéré le risotto (enfin ce qui était présneté comme un ristto)
Où ? dans la première salle et grande salle
Avec Qui ? un(e) richissime qui paie à votre place.

Mais bon n’oubliez pas de ne pas y aller.







patisa-café |
Découvrez la Corrèze |
LES JOYEUX TIRE-BOUCHONS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le fournil de la planchette...
| VIGNOBLES MAYARD - CHATEAUN...
| RECETTES DUKAN