• Accueil
  • > Archives pour février 2007

Restaurant : L’ Astrance, 5 rue Beethoven 75016 Paris 01 40 50 84 40

7022007

L’Extase….oui l’extrase pour cet endroit investi par des transfuges de L’Arpège. Des jeunes pleins d’invention, de création, de savoir-faire avec deux étoiles….et certainement une troisième mi-février à venir car Michelin les aurait bien noté (Info récente : 3 étoiles dans la poche, Bravo!). Oui, il faut se déplacer rue Beethoven pour découvrir les délices qui nous sont proposés. Mais SURPRISE !! le menu du soir est une surprise chaque soir. Avec notre Ami Pascal, nous avions découvert ce lieu à ses débuts avec des menus à ….. 30 euros. On en a bien profité. C’était le temps de l’insouciance culinaire ? non, plutôt un instinct précurseur, la jeune équipe ayant franchi les étapes brillamment.
La salle de 25 couverts est pleine de bonheur (comme dirait Thibault F : « Rien que du Bonheur »), le personnel, plus qu’à la hauteur, et regrettant notre Pascal national, lui notre guide de l’époque, notre référence et grand sage du monde épicurien, qui après avoir bourlingué sur des terres qui nous serons toujours inconnues, nous laissent orphelins, contraints de vérifier la Théorie des rats (voir wilkipedia).
Les repas ont été majestueux et je prends à témoin Nicolas Th, Nicolas P, Jeffou, ou encore Pierre,ansi que leurs chères et tendres, à qui nous avons ravivé la flamme. Oui, car cet endroit est magique à tout point de vue, et l’assiette regorge de trésors que seuls les maîtres des lieux en connaissent les secrets. Je vois encore notre gourou, Nicolas Th, prenant des notes interminables pour percer ces mystères tel un grand sage (pas singe) de l’empire grec. Les prix sont doux pour la qualité, mais l’addition est toujours bien présente. Dommage que les repas se terminent avec ce bout de papier, tout le temps. Mais quels plaisirs tout de même !!!!

Allez-y, prévoyez un mois d’avance pour la réservation le soir et… le midi (demander à Jeff), succès oblige.

Où ? à quatre ou six ? la table ronde vous attend.

Avec qui ? Katleen Turner du temps…. oui il y a longtemps ?




Restaurant : Caviar House Prunier, 15 Place de la Madeleine 01 47 42 98 98

6022007

La célèbre maison, propriété de Sir Pierre Berger, est en pleine réussite. Réussite non seulement du point de vue culinaire mais aussi du point de vue du personnel avec qui, les clients sont presque acceuillis comme des amis. La décoration est plutôt réussie et le bar aspire la clientèle d’habitués, Nicolas le demi-maître de slieux donnant le ton, l’élégance et les suggestions du moment.
Les saumons, toujours bien choisis, les mets toujours agréables, permettent aux convives de passer un moment épicurien.
Aujourd’hui le Bourguignon au poisson était le plat à prendre et de saison après la neige du matin. La finesse de tous les produits et le goût pour l’épicurisme des Gentils Organisateurs lieux, rendent cette adresse incontournable.

Pascal s’y sentirai comme un martyr car ce n’est pas du tout sa tasse de thé, plus habitué au confort des bistros antico-birro-mauvais. Il risque d’être énervé (« veuner » pour reprendre le langage du francomtois). Ne le titillez pas sur ce sujet, il prendrai la mouche.
Par contre le vieux couple Stef R et Olivier S se complaisent complètement. Avec Stef, le spectacle est assuré grâce à sa veste « style » remplie de décoration et la Fiat Uno de l’autre compère, il est impossible de ne pas se faire repérer.
Bien acceuillis, nous le sommes toujours, les vodka Saphir ou à la rose finissent par nous couper le souffle.
Comptez 50 euros le midi par personne, mais attention, celà les vaut.

Où ? au bar, la place pour être vu et observer.

Avec qui ? une lourdaise pour croire au miracle de cette cuisine ? ou une danoise bcbg ?

 




Glacier : Martine Lambert rue de Grenelle 75007

4022007

Berthillon, vous connaissez ? le glacier de Paris, celui qui vend plus de glace que….oui bon d’accord, mais aujourd’hui, pour les épicuriens, il y a « Martine Lambert ». Après un succès sans précedent à Deauville, Martine décide d’ouvrir une boutique dans le 7ème arrdt de Paris. Bien lui en a pris, le succès commence à s’affirmer. L’acceuil est assuré par une belle panthère noire, voluptueuse, sympathique, intelligente, pétillante, et indispensable, Elise est une figure maintenant dans le quartier. Elle assure la bonne humeur et rassure les clients habitués. Mes enfants sont des fanas, bien entendu, et ne jurent que par ce glacier, moi aussi. Les multiples parfums nous ravissent et il est impossible de ne pas trouver le parfum…de sa vie. Depuis peu des macarons glacés ont fait leur apparition : au citron, à la framboise, à la noix de coco, des parfums comme on aime. Le choix des ingrédients par Martine, herself, est « topissime ».
Alors, allez faire un tour rue de Grenelle près de la rue Cler, vous y reviendrez.

Quel Parfum ? Coco bien entendu, Chocolat mousse, mandarine, etc…

Avec qui ? Une gourmande glamour




Restaurant : Le Soleil 153 rue de Grenelle 75007 Paris 01 45 51 54 12

3022007

Quel soleil en plein hiver ! Cuisine du sud raffinée, bravo le cuisinier, les ingrédients sont de bonnes qualités. Le petit frère du Soleil de St Ouen (Jeff nous en a souvent parlé, oui ! je sais, de Monica B aussi) est ouvert maintenant. La promesse est respectée. La déco est cosi, un petit coin de Sud en plein Paris.
Pascal, je te préviens, n’y va pas, tu vas détester. Quant à Laurent B, lui, il a aimé malgré le taquinage sur ses lunettes ! (t’inquiète mon pote, Vanessa avait tort). Les Cat(s) riaient à gorge déployée, mais moi je restai solidaire de notre Lolo, enfin au mins les premières minutes.
Ici, loin les odeurs de fritures, très proches d’un repas et une ambiance pour épicurien. Oui allez-y ! j’ai été bluffé. Avec maintenant la presse qui s’en mêle depuis 10 jours, la réservation obligatoire deux jours à l’avance nous donnera plus de piment. L’effet rareté voyons, c’est bien celà qui fait courir le monde.
Comptez 60 euros, c’est donné….pour l’instant.

Où ? la première salle, near the street.
Avec qui ? Brigitte B au temps où.

www.restaurantlesoleil.com







patisa-café |
Découvrez la Corrèze |
LES JOYEUX TIRE-BOUCHONS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le fournil de la planchette...
| VIGNOBLES MAYARD - CHATEAUN...
| RECETTES DUKAN